J18 – En route pour le parc du Yosemite

Et si on commençait la journée en parlant des hôtels. Nous étions le plus souvent dans des hôtels ou motels indépendants que nous avions réservés à l’avance. D’une part pour profiter un maximum sans perdre du temps à courir après une chambre, d’autre part, vers certains parcs la réservation est souvent hyper-bookée des semaines voir des mois à l’avance. Enfin nous aurions pu camper mais nous aurions eu besoin d’acheter une tente sur place etc. Et puis franchement pas motivés pour ça mais c’est faisable pour les budgets plus serrés et il faut savoir aussi que les campings ne sont pas moins blindés que les hôtels. Concernant l’accueil la plupart du temps c’est très courtois, comme dans les restaurants d’ailleurs. Beaucoup de professionnels en France auraient beaucoup à apprendre des Américains sur le sens du mot « service ». Nous n’avons eu que très peu d’accueils foireux.  Et il y a parfois ou les gérants ou les employés vous un peu plus au-delà de leur simple rôle d’hôtelier. Ils vous content leur amour pour leur région, l’histoire de leur hôtel et file volontiers des conseils etc. Comme le vieux Madison Hotel de West Yellowstone et sa sympathique (et grasse) patronne. Ou bien Jim, qui gère seul un micro-hotel à Independence, notre étape d’hier entre la Death Valley et le Yosemite. Il nous a montré ces superbes photos de la sierra Nevada en hiver.

Bref. Après environ 2h de route nous approchons du parc du Yosemite. Avant cela, petite étape à Mono Lake, lac dont le niveau d’eau à baissé au cours des 30 glorieuses à cause de la consommation en eau des métropoles californiennes, laissant pour le coup paraître à la surface des « Tufas », des formations calcaires en forme de cheminée. L’endroit est maintenant le refuge d’oiseaux et de mouches un peu spéciales qui croupissent au bord de l’eau. De loin on croirait des algues. Elles pondent leurs œufs dans les tufas. Les rebuts du monde animal savent s’adapter.

Je ne sais pas si vous connaissez le photographe Ansel Adams mais c’est une vraie référence en ce qui concerne les photos des parcs nationaux américains. Et particulièrement ces clichés du Yosemite, tout en noir et blanc. Le parc lui rend d’ailleurs hommage par une galerie … qui fait également boutique. Business is business…

Nous entrons enfin dans le parc du Yosemite par la Tioga Pass qui est l’entrée nord, à environ 3000 m d’altitude. L’atmosphère tranche nettement avec la veille dans la Death Valley. Le vent est glacial et de la neige est annoncée pour les jours qui viennent. Nous passons par Tenaya Lake et Olmsted Point où je manque de m’envoler tellement le vent souffle fort. Nous nous enfonçons dans la vallée et découvrons El Capitan, la plus haute falaise du monde que certains tarés se plaisent à escalader, et l’emblématique Half-Dome.  Au coucher du soleil, pour un meilleur panorama, nous montons en voiture à Glacier Point qui domine la vallée de 1000m encore. Mais comme le temps est très nuageux, il fait déjà bien sombre quand nous sommes en haut.

Nous descendons maintenant tout au sud du parc à Wawona où se trouve notre hôtel. Sur la route, des panneaux montrant un ours rouge sur fond jaune invitent les automobilistes à lever le pied. Nous l’avons déjà fait spontanément, on ne voit pas d’ours mais bien d’autres bestiaux qu’on aimerait pas avoir sous nos roues. D’ailleurs, ces panneaux comportent une date. On apprendra plus tard qu’il s’agit des lieux et dates où un ours a été fauché récemment par une voiture. Çà n’effraie pas un bon paquet d’automobilistes californiens qui foncent comme s’ils étaient sur une Highway.

A demain Yosemite.

Catégories: Non classé | Tags: , , | Laisser un commentaire

J17 – La traversée de la Death Vallée

Aujourd’hui, nous n’avons pas fait de randonnée, tout au plus nous avons marché quelques centaines de mettre à peine et nous roulons dans une voiture bien climatisée, pourtant la vallée de la mort nous a rudement fait souffrir. Vous vous souvenez de la canicule de 2003 ? Ajouté à cela encore quelques degrés, un soleil de plomb, pas d’ombre pour s’abriter, un vent chaud qui rend pénible la moindre bouffée d’air et vous aurez une idée de l’atmosphère de feu qui règne à la Death Valley. En fin de journée, nous avons croisé un thermomètre indiquant quasiment 40, à l’ombre et encore estimons-nous heureux, nous sommes en octobre.

Première halte à Badwater, au cœur de la mer de sel, magnifique étendue blanche et plane. Ce qu’il faut savoir c’est qu’avant de devenir l’anti-chambre des enfers, la Death vallée était couverte d’eau. Il subsiste d’ailleurs quelques bassins visibles à Badwater. Moi j’aurais plutôt dit des pauvres flaques, qui trônent là miraculeusement.

Nous nous arrêtons au Devil’s Golf Course (le terrain de golf du diable), encore un lac asséché où la boue s’est cristallisée avec le sel. Gare à celui qui trébuche ou tombe dans cette zone car le sel cristallisé semble coupant comme la lame  d’un couteau.

Un détour par Artist’s Palette, où les différents métaux présents dans la roche laisse penser à la palette d’un peintre – puis par le Twenty Mule Team Canyon, un chemin emprunté par les mules de la mine de borax, une des richesses de la Death Valley. Les pauvres burricos devaient vraiment en ch*** !

Nous arrivons enfin à Zabriskie Point, une des plus belle vue de la Death Valley ou la roche forme de superbes drapés aux couleurs dégradées.

Saviez-vous qu’il était possible de voir des dunes de sable comme au Sahara en Amérique du Nord ? A Mesquite Sand Dunes notamment, où apparemment certaines scènes de Star Wars auraient été tourné.

Voilà comment nous avons bravé la vallée de la mort, armés de nos bouteilles d’eau que nous buvions souvent chaudes mais avec tout le confort qui soit. Comment on fait les pionniers pour résister à ça ? Nous repartons vers notre hôtel hors de la vallée, soulagés d’en sortir mais enchantés de l’avoir fait avec nos groupes de Death metal préférés dans l’auto-radio.

Tcho !

Catégories: Non classé | Tags: , | 9 Commentaires

J16 – Las Vegas

Aujourd’hui, nous voilà une journée complète à Las Vegas !

On a fait une grasse mat, la première depuis le séjour, puis départ aux Outlets, les magasins d’usines, un peu comme Usine Center sur Paris.

Là, on a ciblé quelques enseignes, et on s’empresse d’y aller :) Après un passage à Quicksilver et Levis, nous voilà soulager de quelques centaines de dollars :) C’est moi qui ai le plus dépensé à vrai dire, mais je voulais des jeans, et là, un Levis, c’est hors concours avec les prix en France ! Donc autant se faire plaisir ! En revanche, il y a la question du poids des bagages, et là, on verra bien comment on fera …
Peut être l’achat d’une valise de cabine à San Francisco au Chinatown, ça coutera moins cher :)

Comme nous avons décollé vers 10h30, on a finit les magasins vers 13h-13h30.
De là, on repart sur le strip de Vegas, et plus précisément au Bellagio. Et pour faire quoi … manger bien entendu :)
Tous les grands casinos proposent des buffets à volonté.
Nous avions lu dans le guide du routard que celui du Bellagio était top, et Fabien nous l’a confirmé la veille, donc on y fonce !

Une bonne demi heure d’attente, nous voilà à une table, et un immense buffet s’offre à nous. Il y a de tout, de la pizza, au rôti ou encore de la bouffe asiatique, bref, de quoi d’exploser le bide comme il le faut !

Après ce petit festin, nous voilà reparti à l’attaque de Vegas :)

Comme l’a dit Cristina hier, tout est ENORME !!! Et c’est peu de le dire.
En fait, c’est une surenchère permanente de la part de tous les casinos.

Donc nous sortons de notre buffet, on lâche quelques dollars dans les machines à sous du Bellagio, puis on va arpenter le strip pour continuer notre aperçu de Vegas :)

Alors, chose qui n’est pas forcément dite sur les guides, mais quand on marche à Vegas, on a l’impression d’avoir la famille Adams qui nous suit, je m’explique.
On marche tranquillement, et là, t’entends un claquement, comme un claquement de doigt. Tu cherches d’où ça vient, et là, tu vois un chicano, mec ou nana d’ailleurs, avec une pile de carte de visite dans sa main, ou de magazine te ventant les charmes des dames en moins de 20 minutes dans ta chambre ! Et oui, c’est ça Vegas !
En France on a une pizza livrée en 20 minutes, et à Las Vegas, c’est une dame de joie en 20 minutes :)
Mais tout ça pour dire que c’est assez impressionnant, car on l’espace de quelques centaines de mètres, on a du croiser au moins plus d’une centaine de personnes distribuant ces « pubs ».

Bref, revenons aux casinos. Voici un petit listing, pas forcément dans l’ordre de visite, mais comme ils sont tous plus ou moins proches, enfin, ce que nous avons fait, à savoir uniquement ceux du strip. Le downtown, cela sera pour une prochaine fois.

A chaque casino, on hallucine sur les décors, la taille des salles, les shows proposés, etc…
Bien entendu, à chaque casino, on a dû jouer quelques dollars dans les machines à sous, mais malheureusement, pas de jackpot à la clé :( sniiiiiiiif ! En même temps, quand on joue sur des machines à 5 cents, ou 25 cents, faut pas s’attendre à gagner des millions :)
Quand t’en vois certains aux machines à 5$ la mise, et qui jouent à coup de 3 crédits (donc 15$), ça fait peur ! Et encore plus quand tu vois qu’ils ont plusieurs centaines de crédits sur la machine. Bref …

Le New York – New York, il n’y pas vraiment besoin de s’étendre, ils ont refait New York, avec un grand 8 dans le casino en prime :)

Le Luxor, extérieur sympa, mais pas eu le temps de faire l’intérieur.

Le MGM, énorme lion à l’extérieur, et petits lionceaux à l’intérieur :) Il y a a donc une cage aux lions dans le casino, c’est la folie quand même ! Mais les petits lions dormaient, donc pas de grand spectacle :)

Le Treasure Island, pareil, c’est un truc de dingue, et en prime, un spectacle de pirates avec musique, danse, explosions, bref, du show !

Le Paris, bah on se serait cru à la maison tiens :) Un échantillon de Paris reconstitué avec la tour Eiffel, l’arc de triomphe, etc…

Le Monte-Carlo, rien de spécial à dire.

Le Harra’s, c’est celui où j’aurais gagné le plus d’argent, 20$ me semble-t-il, mais aussitôt reperdus :)

Le Wynn, qui est splendide de nuit, et où le luxe s’affiche comme pas possible !

Enfin, voici les 2 derniers qui ont ma préférence : le Bellagio et le Venetian.

Le Bellagio, le spectacle des fontaines est incroyable ! C’est vraiment hyper bien foutu, et nous en avons vu plusieurs, avec des musiques différentes, et le rythme des jets suit vraiment la musique, bref, c’est beau.

Le Venetian, extrêmement abouti au niveau réalisme. Ils ont reconstruit Venise ! Le marbre, c’est du vrai et pas du faux bien imité comme on aurait pu le penser ! On comprend pourquoi il s’agit d’un des casinos les plus chers de Vegas, plus de 2 milliards de $ !
Coté casino en lui même, les salles sont les plus grandes ! 11000 m² d’aire de jeu ! Il y a des machines à sous à perte de vue, faut le voir pour le croire !

Donc Vegas, c’est ça ! On voit cette notion de fric et de sexe de partout !
D’ailleurs, un bon nombre de casino ont leurs strip teaseuses qui dansent juste à coté des tables de blackjack, etc… Ils savent « fidéliser » le client :)

Donc on aura bien marché dans ce fameux strip de Las Vegas !
On dirait une immense fête foraine ou boite de nuit selon où on passe, c’est marrant, j’ai beaucoup aimé.
Mais bon, il faut avoir du fric si on veut vraiment en profiter et surtout jouer, car ça va très très vite de dépenser ces billets verts :)

Je ne sais pas si j’ai pu traduire l’ambiance de Las Vegas dans ces quelques lignes, mais il faut le vivre, c’est tout simplement AMAZING !

Catégories: Non classé | Tags: , | 1 Commentaire