J21 – San Francisco

Nous commençons la journée en prenant le petit dejeuner à l’Auberge de jeunesse dans le quartier de Downtown. La pluie battante au dehors nous invite à ne pas nous presser. Nous n’avons pas vraiment préparé notre visite à San Francisco, mis à part la réservation du ferrie pour Alcatraz prévu pour le lendemain. Donc pour le moment les activités exterieures sont un peu compromises.

Direction le Visitor Center tout près pour acheter nos titres de transports Pass Muni 3 jours qui nous permettront d’utiliser le réseau de SF à volonté et notamment les fameux cable-cars si symboliques… et touristiques ! En effet, ne vous avisez pas de les prendre si vous êtes pressés car il y a bien 30 à 45 min d’attente au terminus des 2 lignes les plus prisées (la rouge et la bleue) qui se rejoignent à Powel Street. La foule déjà présente nous dissuade de tenter le coup … ça sera pour plus tard. Quoique, nous marchons un peu pour récupérer la ligne violette, la troisième ligne qui nous permet de nous rapprocher du musée du Cable-car. Nous entrons donc dans le Musée du Cable Car qui est gratuit. C’est non seulement un musée mais aussi la salle des machines où se rejoignent les 3 lignes et leurs cables. On peut même descendre au niveau de la rue pour voir tout ça fonctionner. A la grande époque du Cable-Car il y avait à peine quelques secondes entre chaque wagon.

Nous repartons vers la Transamerica Pyramid située dans le Finacial District. Puis nous nous engouffrons dans Chinatown. SF abrite une des plus importantes communautés asiatiques et surtout chinoises hors d’Asie. On s’en rend très vite compte et sans forcément être dans Chinatown. Les asiatiques sont très nombreux à SF. Dans les services publiques c’est même la 1ère langue après l’anglais et avant même l’espagnol. Pourtant il y a quelques chicanos à SF. Le quartier me fait un peu la même impression que le Chinatown de NY donc très touristique. On s’arrête pour déguster quelques vapeurs dans un petit resto à l’abri car il recommence à pleuvoir. Dans notre périple dans Chinatown, nous sommes surpris par des bruits d’avions qui se font très présents. Des avions de chasse apparemment … l’Amérique est attaquée ? Mais aucune scène de panique.

Le soleil refait surface quand on sort du restaurant en direction de la Coit Tower, un édifice dédié aux pompiers volontaires et portant le nom de la première femme pompier volontaire. Avec cet édifice, ils avaient dans l’idée de suggérer une lance à incendie mais avec ce nom je vous laisse imaginer que ça a pas mal fait sourire ou même jaser…

Comme le temps à l’air de se maintenir, direction Lombard Street la rue la plus « tortueuse du monde » avec ces multiples virages et son dénivelé de 27%. La rue est par ailleurs toute fleurie mais j’aimerai pas habiter là et supporter les hordes de touristes qui la peuplent.

Enfin, nous nous rendons vers le port pour tenter de faire entièrement une des lignes de Cable Car, Powel Hide, la rouge. Une file d’attente interminable est comme prévue au rendez-vous. Mais une bonne surprise nous attend. En fait, nous tombons en pleine « Fleet Week ». Donc les avions que nous entendions faisaient partis de spectaculaires shows aériens qui ont lieu vers le port de SF.  De quoi attendre patiemment notre entrée dans un des cable-cars.

Au bout d’environ 45min d’attente, nous prenons possession d’un cable-car avec plusieurs dizaines d’autres touristes entassés. Que dire… le voyage est bien sûr plutôt impressionnant, monter et descendre les côtes de SF dedans à des airs de mini-manège, mais concrètement, à part si vous avez réussi à vous retrouver sur les extérieurs, et bien il y a tellement de monde qu’on voit rien et qu’on ne peut pas vraiment profiter de la vue. Les câble-cars sont victimes de leurs succès.

Dernière visite de la journée, l’Asian Art museum qui abrite une des plus belles collections d’art asiatique hébergée hors d’Asie. Le jeudi c’est nocturne et à partir de 17h c’est seulement 5$ alors pourquoi s’en priver ? Honnêtement après la foule du port et des cable-cars, c’est avec plaisir que nous arpentons les allées désertes du musée qui couvre plusieurs siècles et plusieurs styles d’arts asiatiques, de l’art Indien au Chinois en passant par le Moyen-Orient, le Japon, la Corée. Tout y passe : sculpture, peinture, poterie et même une section d’art contemporain pour les amateurs. Nous avons bien sûr survolé très (trop) rapidement tout ça, mais s’il vous arrive un jour de visiter SF, les cable-cars c’est bien, mais dommage d’y perdre du temps qui pourrait être consacré à d’autres visites, notamment ce Musée Asiatique. Pas pu faire d’autres Musées à SF malheureusement.

C’est à peu prêt tout pour cette 1ere journée pleine à SF. Bye Bye.

Catégories: Non classé | 2 Commentaires

J20 – Yosemite à San Francisco

Aujourd’hui, direction notre dernière étape de notre voyage : San Francisco.

Ce matin, le temps est tout pourri, il pleut comme pas possible au Yosemite.
D’ailleurs, la fameuse route « Tioga Pass » que nous avons emprunté il y a 2 jours est désormais fermée, à cause des chutes de neige. On a donc eu chaud niveau timing :) En principe cette route ferme un peu plus tard, mais cette année, le froid est arrivé plus vite que prévu.

Bref, on décolle de notre hôtel en direction de San Francisco avec ce temps magnifique :)
Après quelques kilomètres, la pluie se calme très nettement, et nous décidons alors de faire « Mariposa Grove », c’est la zone des séquoias géants du Yosemite.
On va donc y faire une balade d’environ 1h30-2h où nous allons nous sentir très petits. C’est vraiment vertigineux et impressionnant.
Nous étions contents d’avoir pu faire ceci car le matin, ce n’était vraiment pas gagné !

Maintenant, c’est parti pour un peu plus de 4h de route, et GO to San Francisco.
Sur la route, la pluie est revenue quelques minutes après les séquoias, donc encore une fois, trop bon timing, et averses de malades et éclaircies ont alterné.

A l’approche de San Francisco, le GPS a commencé à déconner, super …
On se guide à l’ancienne, aux différents panneaux, et avec les pauvres directions que nous avons sur le guide du routard.
On rentre sur San Francisco par le « Bay Bridge », et la vue est magnifique !
Sur ce même pont, une frayeur a commencé à me gagner, et moi en particulier !
Je vois la jauge d’essence dans la réserve. N’ayant jamais été limite à ce point, je ne sais pas combien il nous reste d’essence. Et comme ici les quantités c’est n’importe quoi, je n’ai pas de repères.
Comme nous arrivions par une sorte d’autoroute en plein ville et dans le quartier d’affaires, impossible de voir une seule station essence.
Le GPS ne fonctionnant pas non plus, le stress augmente… car je vois la jauge descendre doucement vers le « E » (empty : vide quoi !).
Au final, après de longues minutes, on trouve enfin une station essence, et on y met 20$ pour être tranquilles ! (petite précision, nous devons rendre la voiture à sec, car un plein d’essence est compris).

Avec notre essence, direction le Golden Gate Bridge car il fait plutot beau sur San Francisco.
Nous voulons profiter de notre dernier soir de voiture pour aller voir le pont et la ville sur le coucher de soleil.
On emprunte le pont et nous allons de l’autre coté, à savoir « Sausalito ».
Nous allons y rester un bon moment, faire différents points de vues jusqu’à la tombée de la nuit.

Pour rentrer sur San Francisco et dans le Downtown où se trouve notre auberge de jeunesse, le GPS va etre encore d’une grande utilité …
C’est donc Cristina qui va me guider avec le plan de San Francisco d’un des guides, et c’est pas gagné, car il n’est pas très précis.
Après environ 1h et un peu d’agacement, nous arrivons enfin devant l’hotel !

A peine sortis de la voiture, des SDF viennent déjà demander des sous ou je ne sais quoi …
Et effectivemet, il y a un paquet de SDF à SF !

On va ensuite garer la voiture dans un parking car ici, le stationnement, c’est 100 fois pire qu’à Paris, et direction à manger !
Resto japonnais très sympa, avec de vrais japonnais au service. Ca change de nos chinois à Paris :)

La journée fut donc bien rempli, avec du positif sur le temps au Yosemite pour les séquoias, et du moins bien avec ce GPS qui ne fonctionnait pas, et cette jauge d’essence qui a frolé la panne sèche !

Catégories: Non classé | 3 Commentaires

J19 – Yosemite

Aujourd’hui, c’est journée au parc du Yosemite.
Petit déjeuner inclus à l’hôtel, puis direction le Yosemite Village qui est à environ 1h de route de Wawona.
Sur le chemin, nous allons voir furtivement un renard ou loup, on ne sait pas trop… C’est trop grand pour un renard, et petit pour un loup. Mais nous aurons notre réponse plus tard dans la journée :)
Après un arrêt au stand pour Cristina qui n’en pouvait plus, on se gare, et on part pour la randonnée vers Vernal Falls.
On ne sait pas trop encore jusqu’où on va aller, car il y plusieurs longueurs et difficultés, et la météo n’est pas vraiment de la partie aujourd’hui.
Ils ont annoncé des averses, donc c’est pas gagné … mais bon, nous sommes au J19 du voyage, et c’est la première fois où le temps est menaçant comme ça, donc on ne va pas trop se plaindre :)

Le début de la rando longe la rivière puis commence à monter de manière sympathique jusqu’au pont, le Vernal Bridge.
Et là, c’est la partie la plus facile de la rando :)
En effet, on peut s’arrêter là et redescendre, ou alors, continuer, et là, de multiples randos s’offrent à nous.
Comme nous sommes partis assez tard, vers 10h30-11h, faire une rando de 5-6h, ce n’est pas gagné … Mais nous voulons continuer pour le moment !
Bref, depuis ce pont, on peut rejoindre à pied Mulowne Meadows, à savoir vers la Tioga pass, pour une longueur de 28 miles :) Ça, c’est pour les vrais randonneurs.
Amateurs que nous sommes, nous allons poursuivre jusqu’au sommet des Vernal Falls. Et là, on rentre dans le vif du sujet.

Le dénivelé et la difficulté sont au rendez-vous.
Nous allons gravir environ 600 marches de granit taillées dans la roche, avec des passages assez tendus !
Le final se fera même avec une barrière car il y a le vide juste à coté, et ça aide bien pour monter, surtout les passages où la roche est mouillée.
Une fois là haut, quel spectacle ! Nous sommes au bord des chutes avec la vallée devant nous.

En haut, nous faisons une petite halte ravitaillement, et là, nous ne sommes pas tranquilles ! :)
Et oui, nous nous faisons raqueter notre bouffe par des écureils :p D’ailleurs, ils sont assez grands et gros, et on comprend pourquoi. Ils font les aspirateurs après chaque touriste qui mange son sandwich :)
Après cette pause, j’aurais bien voulu continuer la rando jusqu’au sommet d’une autre chute d’eau, mais là, il fallait encore environ 2 à 3h aller/retour de là où nous étions.
On commence la rando sur quelques dizaines de mètres, puis Cristina me dit qu’on devrait arreter là, et redescendre pour tenter une autre rando.
Effectivement, vu le temps qui commence à noircir de plus en plus, il est plus sage et préférable de redescendre maintenant, car les 600 marches montées, il va bien falloir les redescendre, et sous la flotte, bof …
Nous voilà partis pour la descente, et déjà, rien qu’avec un temps sec, bah elle explose bien les genoux !
Avec mes problèmes de genoux, j’ai été servi par cette descente ! Ca m’a bien éclaté, mais bon, on n’a pas rien sans rien :)
Arrivés en bas, on décide de faire un crochet par le village pour manger un morceau car nous avions que du sucré sur nous, donc un petit sandiwch ou burger était le bienvenue.
Après ca, on veut aller faire la rando de Mirror Lake. Mais là … on est dans la voiture pour aller au parking de la rando, et il commence à pleuvoir :(
on se regarde avec Cristina, et là, une démotivation mutuelle nous a pris …
On a eu la flemme de partir en rando avec le début de pluie, d’autant plus que le plafond nuageux était en train de baisser.
Donc fin d’après midi plutot calme, avec une petite balade dans le Yosemite Village. En meme temps, après une bonne rando de 4h, c’était plutot sympa :)

Retour à Wawona en partant vers 17h30 de Yosemite Village.
Je conduis très doucement, car je suis déçu de ne pas avoir vu d’Ours. Ce crétin est placardé de partout tel le rebel comme la série du meme nom :D mais rien à faire, il reste caché !
Sur le chemin, nous allons croiser un animal qui était là pour nous !
Cristina voit un quelque chose sur le coté de la route, et là, il ne bouge pas, reste immobile. On est à 2 mètres de lui en voiture, il nous fixe et ne fait rien. Il pose pour la photo ! :) On se demande ce que c’est, car cela ressemble au meme animal que l’on a croisé ce matin.
Après de longues minutes à l’observer, on continue notre route.
Quelques minutes plus tard, on croise une touriste américaine qui cherche un « coyote » qui trainait sur le bord de la route.
Cristina lui montre alors la photo de l’animal pris juste avant, et elle nous confirme que c’est bien un coyote !
A défaut de l’avoir vu à la death valley, il s’était caché ici au Yosemite !
ensuite, nous rentrerons tranquilles à l’hotel sans aucune nouvelle bébète sur le chemin.

Catégories: Non classé | Tags: , | Laisser un commentaire