browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J15 – Du Grand Canyon à Las Vegas en passant par la Route 66

Posted by on 2 octobre 2011

Lever à 4h30 du matin au lieu de 5h, au son des « Goood morning guy! » de nos chers voisins du lodge d’a côté… bah vous
savez-bien que la dernière demi-heure de sommeil est très importante. Il fait toujours nuit noire, nous partons en direction de la navette pour rejoindre Hopi point d’où nous souhaitons contempler le lever du soleil vers 6h20 sur le Grand Canyon. Oui, il y a déjà des navettes à cette heure là mais seulement toutes les 30min donc on arrive un peu juste sur les lieux mais à temps. Il y a quelques nuages à l’horizon et on se demande si on va finir par voir « Lorenzo ». Finalement il apparait dispose des teintes rosées sur le canyon. Magnifique, pour ma part, comme pour le Bryce Canyon, je préfère la lumière du matin.

Dernière marche sur les rives avant de faire nos adieux au Grand Canyon et nous croisons somnolant encore sur les parois du canyon, ce que nous pensons être des condors californiens.

Petit déjeuner enfilé à l’hôtel et nous partons direction Las Vegas. Plutôt que de passer par l’Auto-route, nous prenons volontairement un tronçon de l’historique route 66, « la mère des routes » qui jadis traversait les USA d’Est en Ouest, de Chicago jusqu’à Santa Monica en Californie. Dans la petite ville de Seligman on vit du tourisme qui s’est construit de la nostalgie de l’age d’or de la route 66. Les vieilles voitures bien conservés ou toutes rouillées y trouvent une retraite dorée auprès des icônes du cinéma et des touristes.

Enfin nous atteignons l’incroyable Las Vegas. Jamais les contrastes de notre voyage n’ont été aussi forts. Nous sommes si loin des nuits glaciales du Yellowstone et de ses troupeaux de Bisons. Si loin du désert de solitude de la Valley of the Gods ou bien du coucher  de soleil sur Délicate Arch. Ici nous entrons dans une ville artificielle mais qui l’assume pleinement. Une ville qu’on a planté là au milieu du désert pour satisfaire cette Amérique puritaine qui ne demande qu’à pécher ostensiblement. Je ne m’étendrai pas trop sur Vegas pour aujourd’hui car Clément meure d’envie de vous partager son sentiment. Vous le connaissez : « C’est énorme, CMB ! ».
Juste vous dire, pour ceux qui ont déjà vu New York par exemple, que Times Square paraît bien fade face au Strip (la route principale). On y a croisé comme prévu Fabien D. et ses amis au casino The Venetian, certainement le plus beau de la ville. Venise peut sombrer … le Venetian lui survivra.

Bisous à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>